Comment inclure tes sessions dans ton planning ?

Aaaah l’organisation ! Quand on se lance dans un nouveau sport, un nouveau programme, une nouvelle pratique, c’est loin d’être évident pour tous, tout de suite. Il faut prendre ses repères, réussir à faire entrer tout ça dans un quotidien déjà bien rempli… On t’a rassemblé toute notre méthode pour ne plus sauter de séance, ne plus laisser la place à la flemme, et enfin atteindre tes objectifs !

 

Définir tes objectifs/envies

Avant de se lancer à l’aveugle dans tes sessions de danse, il est bon de poser en amont tes objectifs ou envies quant à ta pratique. Est-ce que tu veux jouer sur ton poids ? Agir sur tes muscles ? Travailler un élément de ton mindset ? De l’émotionnel ? Plus tu seras préci(e) et transparent(e) avec toi-même, plus tu pourras viser juste dans tes séances ensuite.

Sur le Studio, par exemple, on te propose tout un tas de programmes différents qui vont tous remplir un objectif qui leur est propre : + de souplesse, focus sur les jambes, cardio qui travaille… et tout ça en réponse à tes propres besoins.

Commence donc par te poser avec une feuille et un papier, ou avec un outil digital, et demande-toi : pourquoi j’ai envie de me (re)mettre à la danse ?

Être réaliste sur tes dispos

Il n’y a rien de pire qu’un planning ultra ambitieux qu’il nous est donc impossible de tenir. Le pire c’est d’annuler tes séances, de les reporter, mais d’avoir toujours la sensation de manquer de temps pour toi. On évite.

Pour ton confort mental et ta sensation d’accomplissement quotidienne, mieux vaut te poser de façon réaliste face au planning de ta semaine. Note tes impératifs comme le boulot, la famille, les tâches quotidiennes. Et entoure-toi les plages horaires négociables (un temps chill devant Netflix par exemple pendant 2h qui peut devenir 1h et te libérer 1h de danse, t’en penses quoi ?) et/ou complètement libres.

Fais ton calcul du nombre d’heures dispo sur ta semaine : tu sais maintenant sur quelles dispo tu peux venir articuler tes sessions.

Composer avec les 2 pour créer ton planning

C’est le moment d’associer tes 2 analyses : tes envies à tes dispos. Il faudra peut-être faire quelques ajustements ou concessions, et tu dois les faire avec beaucoup de bienveillance : c’est ok de ne pas faire beaucoup de sessions pour démarrer, ou d’avoir des dispos de quelques minutes. Le tout, c’est de te programmer des moments pour toi, pour danser, et de voir ensuite ce que tu en retiens, comme tu en ressors. Fais-nous confiance : en commençant petit, tu laisses le temps à ton corps et ton mental de se familiariser avec cette nouvelle discipline et tu leur montres à quel point c’est cool, ils en redemanderont d’eux même.

Prendre et programmer ton rendez-vous danse

Le meilleur moyen de vraiment intégrer la danse à ta semaine, c’est de lui attribuer une place concrète. Que tu suives un cours en ligne avec nous ou un cours ailleurs, note-le comme un vrai rendez-vous dans ton agenda : c’est du sérieux, tu dois t’investir et en agissant ainsi tu le montres bien à ton cerveau. Plus tu joues le côté « officiel » plus ça te rappelle que tu veux prendre ça au sérieux et vraiment prendre ce moment pour toi.

S’interdire de reporter

Sauf si tu es vraiment malade ou blessée, on arrête de s’autoriser à annuler les moments qu’on a réservé pour soi : tu n’es pas l’option de ta semaine. Si tu as choisi de faire une session de danse pour toutes les raisons que tu auras choisi dans le premier temps, alors tu dois t’y tenir, et c’est pour ton bien. On s’interdit de reporter, on enfile sa tenue, on lance la musique et on se laisse porter, l’énergie, la motivation et tout le reste, ça arrive vite avec les premières minutes à bouger, promis !

Trouver ton équilibre entre ambition et sous-estime

Pour que tes sessions trouvent bien leur place dans ton planning et pour t’y tenir, il te suffit de trouver la balance parfaite entre :

avoir trop d’ambition et te dégoûter en prévoyant des choses trop complexes, trop importantes, trop de séances, pas de temps de récup suffisant ou trop difficile

– et avoir trop de sous-estime de soi, faire des choses trop simples, où tu vas t’ennuyer, où tes muscles ne travailleront pas par rapport à ta condition physique…

Le tout c’est de viser au milieu. N’hésite pas à tenter une première organisation et à ajuster le tir selon tes ressentis à la fin de la séance : tu te connais mieux que personne, alors fais-toi confiance, challenge-toi un peu et observe chacun de tes progrès !

Mets-toi des rappels (autant que nécessaires !)

Pour éviter le syndrome de l’annulation parce que « j’ai loupé l’heure donc je n’ai plus le temps » ou parce que « j’ai prévu autre chose à la place », instaure-toi des rappels sur ton téléphone, dans ton agenda, fais en sorte que ce rendez-vous soit incontournable, inoubliable et que tu n’aies pas besoin de t’en souvenir : il te sera suggéré de partout.

Fais-le en groupe

Si tu as besoin de la motivation de l’énergie du groupe, tu peux connecter avec des membres du Studio sur Instagram ou amener tes ami(e)s à participer avec toi en ligne. Faites vos sessions à plusieurs, pour officialiser le rendez-vous encore une fois, ne pas l’esquiver et passer un moment d’échange ensemble.

Tiens un journal de bord

La motivation ça fluctue avec le temps et c’est normal ! L’idée, c’est donc de tenir un journal de bord à l’intérieur duquel tu pourras noter comment tu te sens à la fin de ta séance, tes différents progrès, tes doutes, bref tout ce qui se passe à l’intérieur de toi ou dans ton corps pour t’en souvenir.

Petite astuce : retourne lire tes sensations positives quand la motivation te manque, ça peut être l’élément déclencheur qui te fera passer à l’action pour la séance du jour !

La réussite de tes sessions passe (pour beaucoup) dans la façon dont tu vas t’organiser pour atteindre tes objectifs/envies.

Alors donne-toi les moyens de créer ta propre méthode pour leurrer ton cerveau quand tu as envie de procrastiner ta séance !

 

Il est temps de passer à l’action !